L’utilisation du cuivre dans les hôpitaux

Le cuivre, nouvelle arme contre les maladies nosocomiales

Le cuivre, nouvelle arme contre les maladies nosocomiales. Le cuivre pourrait être une nouvelle arme efficace pour lutter contre les maladies nosocomiales. Par exemple, à l’hôpital de Birmingham, 95% de staphylocoques ont été éliminés en 1 heure sur les surfaces en cuivre.

Une expérimentation in situ révèle l’efficacité du cuivre pour éradiquer le SARM, à l’origine de maladies nosocomiales, en milieu hospitalier. Moins d’un an après sa mise en place, l’expérimentation menée à l’Hôpital Universitaire Selly Oak de Birmingham livre ses premiers résultats : les surfaces en cuivre détruisent 90 à 95 % des micro-organismes qui se trouvent à leur contact.

À l’heure où les médicaments sont de moins en moins efficaces face à des germes comme le staphylocoque doré résistant à la méthicilline (SARM), ces résultats sont donc très prometteurs. Le cuivre pourrait être une nouvelle arme efficace pour lutter contre les maladies nosocomiales. Par exemple, à l’hôpital de Birmingham, 95% de staphylocoques ont été éliminés en 1 heure sur les surfaces en cuivre.

Poignets de cuivre sur les portes dans les hopitaux
Poignets de cuivre sur les portes dans les hôpitaux

Bien que connues depuis l’Antiquité, les propriétés antimicrobiennes du cuivre n’avaient jamais été exploitées dans la lutte contre les infections nosocomiales. L’expérimentation in situ menée à Selly Oak (hôpital universitaire de Birmingham) a pour but d’évaluer la capacité du cuivre à prévenir les infections lorsqu’il est intégré directement à l’environnement hospitalier, notamment sur les surfaces de contact les plus fréquemment touchées par le personnel soignant et les patients.

Les premiers résultats à mi-parcours montrent que le nombre de germes pathogènes les plus fréquents est réduit de manière significative sur les surfaces contenant du cuivre : jusqu’à 95 % de micro-organismes en moins par rapport aux mêmes surfaces constituées de matériaux standards. Autre résultat, les staphylocoques dorés résistants à la méthicilline (SARM) meurent au contact des objets en cuivre au bout d’une heure seulement ; ceci confirme les résultats obtenus en laboratoire et qui sont à l’origine du projet.

Un effet antimicrobien durable : L’expérimentation – la première de cette nature – consiste à remplacer des objets et éléments de mobilier de l’environnement hospitalier par du cuivre ou des alliages de cuivre : poignées de portes, robinets, barres d’appui dans les salles de bain, sièges des toilettes et chasses d’eau, plans de travail et chariots. Deux services de soins intensifs font partie du test, dont l’un sert de témoin (aucun élément en cuivre n’y a été placé).

Pendant dix semaines, des prélèvements ont été effectués deux fois par jour sur les objets en cuivre ainsi que sur les objets en matériaux conventionnels du service témoin afin de dénombrer le nombre de bactéries présentes. L’analyse des prélèvements a permis de constater l’action bactéricide des surfaces en cuivre.

Le professeur Tom Elliot, directeur de l’étude, signale au sujet des résultats : « C’est la première fois que je constate des effets du cuivre sur l’environnement de manière aussi probante. Nous nous sommes intéressés à différents agents dans le passé, des agents nettoyants comme le chlore ou l’eau oxygénée, qui ont un effet immédiat, mais qui sont dépourvus d’effets à long terme comme le cuivre ».

Le cuivre, une nouvelle arme pour lutter contre les maladies nosocomiales ? En France, 750 000 patients contractent chaque année une maladie qu’ils n’avaient pas en arrivant à l’hôpital, soit une prévalence de 4,97 % : en moyenne, 1 patient sur 20 contracte une maladie nosocomiale.

Aujourd’hui, le cuivre constitue donc une nouvelle arme potentielle dans la prévention de ces infections. L’expérience de Birmingham va se poursuivre en 2009 à plus grande échelle. Parallèlement, d’autres expérimentations du même type ont été lancées en Europe, notamment à la Clinique Asklepios de Wandsbek à Hambourg.Conférence Internationale sur la Prévention et le Contrôle des Infections (ICPIC).

Le 7 octobre l’hôpital de rambouillet présentait ses nouvelles installations tout cuivre. Pourquoi du cuivre? Parce que le cuivre et ses alliages peuvent réduire de 40 % le taux d’infections nosocomiales*. C’est la première fois en France, qu’un hôpital public va recourir aux qualités antibactériennes du cuivre pour lutter contre les maladies nosocomiales.

Des chercheurs de l’Université de Southampton avaient déjà fait part en avril dernier, de leurs expériences menées avec l’Institut européen du cuivre (ECI), sur les propriétés antibactériennes du cuivre. Cette étude présentée à Genève, révèle que dans plus d’un cas sur 3, les infections hospitalières sont contractées par contact avec des objets et surfaces contaminées. En éradiquant 40 à 90% des bactéries, y compris les bactéries multi-résistantes (BMR) dont le staphylocoque doré résistant à la méthicilline (SARM), le cuivre s’érige comme une barrière de prévention de

Poignet en cuivre
Poignet en cuivre

premier choix pour combattre les infections dans les hôpitaux, mais aussi dans notre environnement quotidien.

Les services de réanimation et de pédiatrie de l’hôpital de Rambouillet ont donc été équipés de poignées de porte, barres de lits, mains courantes, plaques de propreté en cuivre et alliages de cuivre. L’installation dans les chambres et les espaces communs de ces équipements en cuivre a commencé au mois d’août. Jean-Pierre Richard, Directeur de l’hôpital de Rambouillet explique: « Les très bons résultats des essais qui ont eu lieu ou sont actuellement en cours dans des hôpitaux du monde entier sont à l’origine de notre décision. Tous montrent que les surfaces en cuivre et alliage de cuivre dans les hôpitaux éradiquent continuellement les bactéries, y compris les plus résistantes.

Si notre hôpital se classe déjà dans la meilleure catégorie des établissements qui luttent contre les maladies nosocomiales, nous souhaitons montrer l’exemple à travers une politique de prévention à la pointe des innovations ».

40 % d’infections en moins dans les services hospitaliers équipés d’éléments en cuivre: Les tests de laboratoire et les expériences in situ réalisées depuis 2007 montrent en effet que les surfaces en cuivre éradiquent naturellement 90 à 100 % des bactéries telles que le staphylocoque doré résistant à la méthicilline (SARM) de manière continue dans le temps. Associé au respect strict des règles d’hygiènes et au lavage systématique des mains, le cuivre permet de réduire considérablement les risques d’infection par contact. Ce sont les résultats aussi de cette expérimentation conduite dans les services de soins intensifs de 3 hôpitaux américains.

L’hôpital de Rambouillet mesurera également l’impact du dispositif mis en place sur le nombre de maladies contractées dans les deux services équipés d’éléments en cuivre et alliages de cuivre. Les premiers résultats devraient être disponibles dans un an.

Sources: Centre hospitalier de Rambouillet, *Institut européen du cuivre (ECI) et Université de Southampton “Antibiotic-Resistant Germs Eliminated by Copper in Live Global Broadcast”.

Recommanderiez-vous les semelles aux autres personnes?

Veuillez décrire  quand avez-vous acheté les semelles de cuivre et pourquoi avez-vous acheté les semelles de cuivre ? (vos problèmes de santé, vos douleurs, des jambes ou/et des pieds ?)

Chaussures avec les semelles en cuivre2_320x250J’ai acheté mes semelles en septembre 2013. En regardant sur l’ordinateur quel remède il y aurait pour soulager les douleurs du pied. Je suis tombe sur votre site. Et c’est lui que je me suis dit – c’est peut-être mieux que des médicaments (fracture du calcanéum et de l’astragale) Douleurs Permanentes.

 

 

Veuillez décrire comment ils vous ont aidé ? (soulage vos douleurs, pouvez-vous marcher mieux ?)

Celui m’a aidé car les douleurs étaient moins fortes, et la prise de médicaments diminue. Je marche mieux, mais on ne peut pas dire que je ne ressens plus rient. Je n’ai plus de cartilage, donc les os se frottent entre eux mais je sens la différence quand je ne les mets pas.

 

 

Combien de temps a-t-il fallu pour vous sentir les avantages ?

Environ huit jours.

 

Recommanderiez-vous les semelles aux autres personnes ? (pourquoi ?)

Oui, car pour moi qui a eu une très grosse fracture cela soulage, alors pour les personnes qui ont de l’arthrose ou autre. Ça peut les soulager encore plus.

 

Autres commentaires vous souhaitez faire ?

Je vous encourage à continuer vos recherches afin pour soulager vos patients pour prendre de moins en moins de médicaments qui font des nouages.

 

Mme Tribouillat, M Claude

Dept : 17

 

‘Porter les semelles de cuivre a été radicale’

Vous avez acheté les semelles de cuivre quand et pourquoi?

J’ai acheté mes semelles de cuivre en décembre 2012. J’avais de l’arthrose dans les pieds le matin au lever j’avais des douleurs aux pieds qui entraînaient des difficultés pour poser et appuyer, mes pieds à terre. Je ressentais aussi des douleurs d’arthrose dans les mains assez handicapantes.

Semelles dans les Chaussures
Comment ils vous ont aidé?

Les semelles de cuivre ont fait disparaître mes douleurs aux pieds et aux mains ainsi que les tendinites à chaque bras et une douleur au genou.

Combien de temps a-t-il fallu pour vous sentir les avantages?
J’ai ressenti une amélioration aux pieds assez rapidement après avoir porte les semelles de cuivre pendant une quinzaine de jours toute la journée  Les autres douleurs ont disparu au bout d’1 mois. Si je porte un objet lourd, je ressens de nouveau les tendinites beaucoup moins fortes qu’avant et la douleur disparaît assez rapidement.

 

Recommanderiez-vous les semelles de cuivre aux autres personnes ?

Je recommande a mes proches et a mon entourage souffrant d’arthrose les semelles de cuivre, car pour moi le traitement (portes les semelles de cuivre) a été radical.

 

Autres commentaires ?

Il faut porter les semelles tous les jours même chez soi. Je pense que le fait de les avoir portées 8 heures par jour a été bénéfique. Par obligation je ne les ai pas portées pendant 1 semaine et les douleurs ne sont pas revenues. J’ai eu la chance de vous connaitre par ‘principes de sante’ et j’essaie de faire bénéficier mon entourage de mon bien être depuis le port des semelles de cuivre.

 

 

Mme Cabassut,A. France Dept 18340

« Mes semelles en cuivre ont soigne mes douleurs d’arthrite, dit grand-mère »

Les docteurs ont annulés une opération chirurgie  pour une dame âgée après une paire de semelles de cuivre dans ses chaussures qui lui a apparemment soigne ses douleurs d’arthrite.

Jean Davies 72, a été informe qu’elle devait avoir une opération pour avoir une nouvelle hanche après les effets d’arthrite qui lui sont survenus il y a 18 mois.

Mme DaviesMais l’opération chirurgie  De 5,000 livres a été annulée après que la grand-mère leur a informé qu’elle était libre de douleurs depuis 6 semaines après avoir porté les semelles en cuivre. Madame Davies a dit « la différence était incroyable »  « la douleur était devenu si forte que ça affecte ma vie et ma culpabilité de faire les choses que j’aimais comme le jardinage ». «  Le docteur a radiographié ma hanche gauche et m’a informé que j’avais de l’arthrite sévère »

 «J’étais très inquiété  quand on m’a dit que j’avais besoin d’un remplacement pour ma hanche, alors m’a donné du temps pour le considérer »

« Le docteur n’était pas  au courant que j’avais les semelles en cuivre dans mes chaussures ce-jour-là.  Je venais de les obtenir. A la fin de 6 semaines j’étais sans douleurs. Quand j’y  suis retourne j’ai expliqué au docteur que j’étais mieux. Il était étonné »

Madame Davies qui a 2 enfants et 2 grands-enfants, a commencé avoir les douleurs en 2009. Elle a était envoyé un kinésithérapeute, mais son arthrite s’est propagée à son articulation de la hanche, provoquant des sévères douleurs. 

Son médecin a proposé une opération de remplacement à l’hôpital. Malgré ceci, ça a vite change après que Madame Davies a commencé apporter les semelles en cuivre.

Elle a dit « Depuis ce temps-là, je vais bien. J’ai le lancement de temps en temps quand je monte les escaliers mais à part ça c’est génial » Les anciens grecs portaient les bracelets en cuivre croyant qu’ils cessaient les courbatures.

Des étudies ont  prétendu que le cuivre a un effet  oxydant et aussi  pro-oxydant, dépendant des niveaux dans le corps, qui l’aident a cessés les symptômes d’arthrose.

Tony Andrews, d’entreprise qu’a développé les gadgets a dit « les semelles en cuivre sont sans drogues, un remède économique pour l’arthrite »

La fondation d’arthrite a dit qu’il y avait une insuffisance  de recherche scientifique pour prouver ou désapprouver les bénéfices de porter les semelles en cuivre.

Article paru dans le journal le 27 décembre 2012

L’utilisation médicale de Cuivre

La première utilisation médicale enregistrée de cuivre se trouve dans le Papyrus, l’un des livres les plus anciens connus. Papyrus est un texte médical égyptien , écrit entre 2600 et 2200 avant JC , qui enregistre l’utilisation du cuivre est de stériliser les plaies de la poitrine et une stériliser l’eau potable.

Autres rapports début d’utilisations médicinales de cuivre se trouvent dans le Papyrus Ebers, écrit autour de 1500 avant JC. La médecine documents Papyrus Ebers pratiqué dans l’Egypte ancienne et dans d’autres cultures a prospéré des siècles plus tôt. Les composés de cuivre ont été recommandées pour des maux de tête, ” tremblement des membres ” (en référence peut-être l’épilepsie ou la danse de Saint-Guy ), brûler les plaies, les démangeaisons et certaines tumeurs dans le cou , dont certains ont été revient probablement. Formes de cuivre utilisés pour le traitement de la maladie ont varié de éclats de cuivre métallique et de copeaux sont naturellement différents sels de cuivre et d’oxydes . Un ” pigment vert ” est parlé de ce qui était probablement le minéral, malachite , et les formes de carbonate de cuivre. Il aurait pu être aussi chrysocolle, un silicate de cuivre, ou encore le chlorure de cuivre, qui se forme sur le cuivre est exposée l’eau de mer. Au premier siècle de notre ère, Dioscoride , dans son livre De Materia Medica , décrit un procédé de fabrication autre pigment vert appelé vert de gris en exposant cuivre métallique aux vapeurs de vinaigre bouillant . Dans ce processus, le bleu -vert formes d’acétate de cuivre sur la surface de cuivre . Vert de gris et de vitriol bleu (sulfate de cuivre) ont été utilisés, entre autres, dans les remèdes pour les maladies des yeux secs comme les yeux rouges, enflammées ou des yeux chassieux”, ” graisse dans les yeux ”  et les cataractes.

 
Dans la Collection hippocratique (mais pas entièrement écrit par le médecin grec Hippocrate , 460-380 BC) , le cuivre est recommandé pour le traitement des ulcères de jambe associés aux varices. C’est prévenir l’infection des plaies fraîches, les Grecs saupoudré d’une poudre sèche à base d’oxyde de cuivre et le sulfate de cuivre sur la plaie . Un autre traitement antiseptique à l’époque était un mélange bouilli de miel et de l’oxyde de cuivre rouge. Les Grecs avaient un accès facile au cuivre car le métal était facilement disponible sur l’île de Kypros ( Chypre ), d’où le nom latin pour le cuivre, Cuprum, est dérivé .

 
Au moment où le médecin roman Celse Aulus Cornelius a commencé à pratiquer la médecine , sous le règne de Tibère ( 14 à 37 après JC) , le cuivre et ses dérivés ont été fermement établi comme un médicament important dans la pharmacopée de la médecin . Dans la série de Celse , De Medicina , ces livres à travers six listes de nombreuses fins pour lesquelles le cuivre a été utilisé avec la préparation et les formes de cuivre plus efficace pour chaque affection . Pour le traitement des maladies vénériennes , par exemple , Celsus prescrit un remède constitué de poivre , de la myrrhe , safran , cuit sulfure d’antimoine et d’oxyde de cuivre . Ce sont d’abord pilonné ensemble dans le vin sec et à l’état sec , une fois de plus martelé ensemble dans le vin de raisin et chauffée à sec . Pour un ulcère chronique non -guérison , le traitement consistait en oxyde de cuivre et d’autres ingrédients, y compris assez pour donner une consistance molle huile de rose.

 
Pline (23 à 79 après J.-C. ) décrit un certain nombre de remèdes impliquant cuivre . Oxyde de cuivre noir a été donné avec du miel est supprimer les vers intestinaux . Dilué et injecté sous forme de gouttes dans les narines , il a ouvert la tête et , lorsqu’il est pris avec du miel ou du miel de l’eau, il purge l’estomac . Il a été donné de ” rugosité des yeux “, ” douleur oculaire et mistonnes “, et une ulcération de la bouche . Il a été soufflé dans les oreilles qui soulagent des problèmes d’oreille .

 
Dans le Nouveau Monde, les Aztèques également utilisé le cuivre à des fins médicales . Don Francisco de Mendoza a commandé deux Aztèques ont appris que les médecins enregistrent Les traitements pharmacologiques connues aux Aztèques au moment de la Conquête . Pour le traitement de ” faucium Calor ” (littéralement , la chaleur de la gorge , ou , maux de gorge ), ils prescrits gargariser avec un mélange d’ingrédients contenant du cuivre .

 
Le cuivre a été également employé dans l’Inde ancienne et la Perse pour traiter les maladies pulmonaires . Le livre de Xe siècle , Liber Fundamentorum Pharmacologie Décrit l’utilisation de composés de cuivre à des fins médicinales dans la Perse antique . Malachite en poudre a été répandu sur les furoncles, l’acétate de cuivre , ainsi que de l’oxyde de cuivre et ont été utilisés pour les maladies de l’œil et à l’élimination des ” boules jaunes . ” Les tribus nomades mongols traités et guéris ulcères d’origine vénérienne administré par voie orale avec du sulfate de cuivre .
Tournant des temps plus modernes , la première observation du rôle de cuivre dans le système immunitaire a été publié en 1867, quand il a été signalé que , pendant les épidémies maudits à Paris de 1832 , 1849 et 1852, les travailleurs du cuivre étaient à l’abri de la maladie . Plus récemment le rôle du cuivre dans le système immunitaire a été soutenue par les observations que les personnes souffrant de la maladie de Menke (une maladie héréditaire dans laquelle il est l’absorption du cuivre défectueux et métabolisme ) meurent générale des phénomènes liés au système immunitaire et d’autres infections . En outre, il a été démontré animaux déficients en cuivre d’avoir une sensibilité  bactérienne et au-delà pathogènes secs comme Salmonella et Listeria. Preuve sec comme cela a conduit à suggérer fortement chercheurs que les composés de cuivre non seulement guérir la maladie , mais aussi aider à la prévention de la maladie.

Semelles de Cuivre
En 1885 , le médecin français, Luton , a rapporté sur l’utilisation de l’acétate de cuivre dans sa pratique pour traiter les patients arthritiques. Pour l’application externe , il a fait une salve de saindoux de porc et 30 % d’acétate de cuivre neutre . Pour le traitement interne , il a utilisé des pilules contenant 10 mg . de l’acétate de cuivre . En 1895 , Kobert publié son examen de l’action pharmacologique de composés de cuivre . Arséniate de cuivre a été utilisé pour traiter la diarrhée aiguë et chronique ainsi que la dysenterie et de la merde . Une variété de préparations de cuivre inorganiques se sont révélés être efficaces dans le traitement adénite chronique, l’eczéma, l’impétig , scorphulosis, les infections tuberculeuses, le lupus, la syphilis, les anémies, la chorée et la névralgie faciale. Un complexe organique de cuivre mis au point par Bayer a été montré pour avoir des vertus curatives pour le traitement de la tuberculose. Traitement de cuivre pour la tuberculose a continué jusqu’aux années 1940, et divers médecins ont fait leur succès en utilisant des préparations de cuivre en injections intraveineuses .

 
En 1939 , le médecin allemand Werner Hangarter , a remarqué que les mineurs de cuivre finlandaises n’ont pas été affectés par l’arthrite , aussi longtemps qu’ils travaillaient dans l’industrie minière . Cela a été particulièrement frappant depuis le rhumatisme est une maladie très répandue en Finlande , et les travailleurs d’autres industries et d’autres villes a plus de maladies rhumatismales que faisaient les mineurs de cuivre . Cette observation a conduit les chercheurs médicaux finlandais ainsi que les Allemands , Hangarter et Lübke , puis commencer leurs essais cliniques désormais classiques en utilisant un mélange aqueux de chlorure de cuivre et le salicylate de sodium . Ils ont traité avec succès des personnes souffrant d’ équipe rhumatisme aigu, la polyarthrite rhumatoïde, le cou et les maux de dos, ainsi que la sciatique .

 
Jusqu’à récemment , tout comme à l’époque de Pline , la profession médicale sulfate de cuivre utilisé comme un moyen cliniquement vomir . Ceci est basé sur le fait que l’une des réponses physiologiques naturels du corps pour prévenir l’intoxication de cuivre de vomissements . Un manuel de pharmacologie et de ses applications thérapeutiques et toxicologiques est publié par WB Saunders Company en 1957 recommande l’utilisation de 0,5 g de sulfate de cuivre , dissous dans un verre d’eau, en une seule dose, ou trois doses de 0,25 g quinze minutes à part, à cette fin.

 

Les zones douleureuses

Depuis 1934 , il a été connu que les personnes souffrant de maladies sèches que la scarlatine , la diphtérie, la tuberculose , ‘arthrite, tumeurs malignes et lymphogranulomas présentent une élévation de cuivre dans leur plasma sanguin . Depuis lors , la liste des maladies qui porte sur l’élévation sec a été prolongé d’une fièvre, des plaies , les ulcères, la douleur , les saisies , les cancers , la cancérogenèse , diabète , maladies cardio-vasculaires et cérébro-vasculaires , et l’irradiation des tissus et souligne stressant , y compris le débit sanguin restreint . Ceci suggère que cette redistribution de cuivre dans l’organisme a un rôle général dans la réponse physiologique est , la maladie , de blessure ou de stress . D’autre part , l’élévation de cuivre dans le corps affectée a conduit certains ce postulat que c’est cet excès de cuivre qui a causé la maladie . Néanmoins , cette élévation de cuivre dans les états malades est suggéré que représentent la synthèse naturelle de protéines de cuivre – dépendantes et des enzymes régulateurs dans le corps nécessaire pour les réponses biochimiques au stress . Il que ces complexes de cuivre naturelles accélérer le soulagement du stress et de la réparation des tissus . Ainsi, il apparaît que, en plus de l’activité anti- bactérienne et anti- fongique des composés de cuivre inorganiques , tels que reconnus par les anciens , complexes métallo – organique de cuivre ont des capacités médicinales sont fondamentales C’est le processus de guérison lui-même.

 
Le cuivre est connu pour être un élément essentiel dans le métabolisme humain . Cependant , le cuivre n’existe pas dans le corps en quantités mesurables sous forme ionique . Toutes les quantités mesurables de cuivre dans l’organisme existent dans les tissus sous forme de complexes avec des composés organiques des protéines et des enzymes. Par conséquent, il a été conclu que Devient cuivre et reste intimement impliqués dans les processus de l’organisme. Certains complexes de cuivre servent ce cuivre de magasin, d’autres pour le transport , et d’autres encore jouent un rôle important dans les processus cellulaires et métaboliques clés . Les études sur les rôles que ces complexes de cuivre jouent et les mécanismes de ces rôles ont en outre confirmé que le cuivre entre dans la prévention et le contrôle d’un certain nombre d’états pathologiques dans le corps . Comme on le verra ci-dessous , la clé de l’utilisation efficace des produits pharmaceutiques à base de cuivre n’est pas l’utilisation de composés inorganiques de cuivre , tel qu’il est utilisé par les anciens , mais plutôt l’utilisation de complexes ou des chélates de cuivre métallo-organiques . Le processus de chélation des métaux leur permet d’être en contrebande dans le processus de transport à travers la paroi intestinale et entrent ainsi dans le courant de flux d’éléments nutritifs et de l’utilisation dans le corps .

 
La première recherche moderne sur le thème de cuivre substances médicamenteuses vous au professeur John R J Sorenson , de l’Université de l’Arkansas pour les sciences médicales , Collège de pharmacie , qui , en 1966 , a démontré que des complexes de cuivre ont une efficacité thérapeutique dans le traitement des maladies inflammatoires à l’aide ce sont des doses non toxiques . Depuis lors , complexes métallo – organique de cuivre ont été utilisés avec succès pour traiter équipe de personnes atteintes de maladies dégénératives chroniques arthritiques et autres . Plus de 140 complexes de cuivre des agents non stéroïdiens anti- inflammatoires (aspirine et l’ibuprofène, par exemple) se sont révélés être plus actifs que les composés Leur parent. Aspirante de cuivre a été montré non seulement à être plus efficaces dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde que l’aspirine seule , mais il a été montré que , même à prévenir ou à guérir les ulcères de l’estomac souvent associée à un traitement par aspirine .


Sur la base de ces expériences , le travail du professeur Sorenson et d’autres chercheurs dans le monde a progressé dans les vertus médicinales de complexes organiques de cuivre dans un certain nombre d’états pathologiques. Ce travail , jusqu’à présent principalement sur la base de la recherche animale, a ouvert une toute nouvelle perspective à la fois dans la compréhension des rôles de nombreuses fois de cuivre dans le corps et dans la pratique de l’utilisation de cuivre supplémentaire dans le traitement de la cicatrisation des plaies et des états pathologiques liés à l’inflammation.

 

Faits sur le Cuivre

Cuivre aide l'arthrite
Cuivre aide l’arthrite

Le cuivre a de nombreux rôles importants à jouer dans le maintien d’un corps sain et certains de ces avantages sont les suivants :

Arthrite: Les avantages pour la santé de cuivre se rapportent à ses actions anti-inflammatoires pour aider à réduire les symptômes de l’arthrite . Marché est également inondé avec des bracelets de cuivre ainsi que d’autres accessoires pour le traitement de cette maladie . Cuivre fonctionne également comme un remède à la maison pour l’arthrite à savoir l’eau stockée dans un récipient de cuivre s’accumule nuit traces de cuivre qui sont bénéfiques pour renforcer le système musculaire .

Une bonne croissance : Le cuivre est très essentiel pour la croissance normale et la santé . Ainsi , il est certainement important d’inclure ce minéral sous forme équilibrée dans les régimes réguliers d’un individu . Il est utile dans la protection des systèmes squelettique, nerveux et cardio-vasculaires .

Pigmentation des cheveux et des yeux : Le cuivre est un élément essentiel du pigment foncé naturel , la mélanine , qui donne la coloration de la peau , des cheveux et des yeux . La mélanine peut être produite par les mélanocytes seulement en présence de la tyrosinase cuproenzyme appelé . La prise de suppléments de cuivre aide à protéger les cheveux grisonnants .

Les tissus conjonctifs : le cuivre est un nutriment important qui joue un rôle important dans la synthèse de l’hémoglobine , la myéline , corps pigments de mélanine et le collagène. Il permet de protéger la gaine de myéline entourant les nerfs . Il est également activement impliqué dans la production d’un élément du tissu conjonctif , de l’élastine .

 Stimulation du cervical : Le cuivre est largement connu comme un stimulant du cerveau . Il est également autrement appelé «nourriture du cerveau » . Cependant , la teneur en cuivre dans le régime alimentaire doit être dans des proportions appropriées . Trop de cuivre n’est pas non plus sain pour le cerveau . Le cuivre a une fonction de commande pour jouer le cerveau et par conséquent l’étendue de l’apport en complément de cuivre doit être pondérées .

L’utilisation de fer et de sucre : cuivre favorise l’absorption du fer à partir du tractus intestinal et la libération de ses sites de stockage primaire comme le foie . Il contribue aussi à l’utilisation de sucre dans le corps.

Les réactions enzymatiques : cuivre est soit un élément ou un cofacteur de moins de 50 enzymes différentes qui prennent part à diverses réactions biologiques dans le corps . Ces enzymes peuvent fonctionner correctement que dans la présence de cuivre .

Aide à la lutte contre le vieillissement : Le cuivre est un puissant antioxydant , qui travaille à la présence de l’ enzyme antioxydante , la superoxyde dismutase , de protéger les membranes cellulaires contre les radicaux libre .

Augmente la production d’énergie : Le cuivre est essentiel pour la synthèse de l’adénosine triphosphate , qui est un entrepôt de l’énergie du corps humain . Le cuproenzyme , cytochrome c oxydase , affecte la production d’énergie intracellulaire . Il agit comme un catalyseur dans la réduction de l’oxygène moléculaire à l’eau , au cours de laquelle l’ enzyme produit un gradient électrique utilisé par les mitochondries pour synthétiser la molécule de stockage d’énergie vitale , de l’ATP . Par conséquent, lorsque nous avons assez de cuivre dans notre corps , nous aurons assez d’énergie accessible et fonctionnel pour passer la journée sans se sentir léthargique ou fatigué .

Propriétés bactéricides : Des études ont montré que le cuivre peut détruire ou inhiber la croissance de souches bactériennes telles que E. Coli .

La thyroïde : Le cuivre a un rôle important dans le bon fonctionnement de la glande thyroïde .

Globule rouge formation: Le cuivre est essentielle dans la production de globules rouges , de l’hémoglobine , et de la matière osseuse. C’est parce que le cuivre est en partie responsable de l’absorption efficace du fer à partir de sources alimentaires .

Immunité: Le cuivre est un élément essentiel du processus de guérison et assure une meilleure cicatrisation . Cuivre agit comme un très bon constructeur de l’immunité , et il fonctionne également comme un remède à l’anémie , ce qui permettra à votre corps de se défendre à la fois mieux et se guérir plus rapidement . Le cuivre est un co- facteur dans différents processus enzymatiques qui conduisent à la croissance de l’endothélium, ou le processus de cicatrisation des tissus.

Guerir les blessures
Guerir les blessures

Réduit le cholestérol : Des études ont montré que le cuivre peut réduire les niveaux de «mauvais» cholestérol ( cholestérol LDL ) et aider à augmenter le taux de cholestérol bénéfique (cholestérol HDL ) . Cela réduit les risques de maladies cardio-vasculaires comme l’athérosclérose , des crises cardiaques.

Alimentation et Arthrose

 

 


Alimentation anti-arthrose | Cécile Bertrand par lanutrition

 

Peut changer mon alimentation vraiment aider mon arthrite?

Oui. De saines habitudes alimentaires peut aider certaines personnes souffrant d'arthrite. Par exemple, si vous êtes en surpoids et de l'arthrite, l'un des plus choses importantes que vous pouvez faire pour vous aider, c'est de regarder la saine alimentation et l'activité physique en tant que moyens pour vous aider à atteindre et à maintenir un environnement sain poids. Pour d'autres, la saine alimentation peuvent vous donner l'énergie nécessaire pour compléter vos activités quotidiennes.

Il est également important de déterminer si votre régime alimentaire normal est de vous donner tous les les éléments nutritifs de base importants. Si ce n'est pas, alors votre état  de santé général souffrir et cela peut avoir un effet sur votre arthrite.

Les données actuelles suggèrent que les oméga-3 acides gras (qui se trouve dans l'eau froide poissons comme le saumon ou la truite et les noix et les graines) sont susceptibles d'être bénéfiques si elles vous avez un type inflammatoire de la polyarthrite (comme la polyarthrite rhumatoïde, l'arthrite psoriasique, ou la spondylarthrite ankylosante).

D'autres études montrent également que les antioxydants peuvent aider à protéger les articulations, et aider à réduire l'inflammation en neutraliser certains des produits chimiques du corps qui provoquent une inflammation, et peut même aider à prévenir l'arthrite.

Des recherches récentes ont montré que les personnes qui mangent beaucoup de fruits et légumes frais, en particulier ceux contenant vitamine C, semblent avoir un risque moindre de développer l'arthrite inflammatoire.

l’Arthrose c’est quoi?

 

L’arthrose est une dégénérescence du cartilage qui enrobe l’extrémité des os dans des articulations. Souvent cette destruction s’accompagne d’une prolifération osseuse sous le cartilage.

 

Le cartilage articulaire n’est pas un tissu inerte : il est le siège d’une intense activité où la production de chrondrocytes (cellules du cartilage) s’oppose, au début du moins, à la destruction de ces mêmes cellules. Lorsque les phénomènes de destruction l’emportent sur la régénérescence cartilagineuse, l’épaisseur du cartilage diminue et l’articulation s’altère définitivement.

Cette  activité de production de nouvelles cellules se manifeste, à la marge de l’articulation, par la production nouvelle d’excroissances osseuses: les ostéophytes.

Au cours de la destruction cartilagineuse, de petits morceaux de cartilage peuvent se détacher et “flotter” dans la poche articulaire : ils y déclenchent alors des poussées inflammatoires mécaniques qui se traduisent par une hypersécrétion de liquide et par un gonflement de l’articulation et peut etre caracterisé par les lesions, et l’inflamation de l’articulation.

Les principaux facteurs de risques suspectés sont :

Généraux : âge, poids, ménopause, autres rhumatismes
Génétiques : l’arthrose familiale
Locaux :
Traumatismes importants ou faibles à répétition (travaux pénibles, sports violents,) ;
Anomalie de position de l’articulation (scoliose,) ;
Autres maladies osseuses ou articulaires

La maladie atteint plus fréquemment les femmes que les hommes.

L’obésité est sans  doute un facteur favorisant l’apparition de l’arthrose au niveau des hanches et des genoux.

La douleur présente les caractéristiques suivantes :

  •     C’est déclenchée et aggravée par le mouvement
  •     Ce cesse ou s’atténue plus ou moins complètement quand l’articulation est au repos
  •     C’est moins importante le matin, puis elle augmente dans la journée et elle est pire encore le soir
  •     Ce gêne traditionnellement l’endormissement, mais peut également entraîner des réveils nocturnes (environ 50 % des patients arthrosiques sont réveillés la nuit par leur douleur)

   Ce réapparaît chaque fois que l’articulation concernée est soumise à un effort : la marche pour l’arthrose de hanche, monter un escalier pour le genou, lever le bras pour l’épaule…

Si vous voudrez avoir plus de renseignements:

Wikipedia a plus de details sur l’arthrose a http://fr.wikipedia.org/wiki/Arthrose

et sur l’arthrite ahttp://fr.wikipedia.org/wiki/Arthrite

le rhumatismes a http://fr.wikipedia.org/wiki/Rhumatismes

 

Pourquoi Cuivre Marche?

La fameuse semelle de cuivre.

Pépite de cuivre
Pépite de cuivre

 Saviez-vous que nous avons tous besoin d’absorber les éléments métalliques de certains, pour prospérer? Saviez-vous que l’un de ces est le cuivre. Oui, le cuivre est indispensable à la vie, alors imaginez ce que la différence d’une semelle en cuivre ferait.

Il ne fait aucune différence quelle partie du corps du cuivre entre en contact avec les avantages du cuivre sera absorbée par la peau, puis distribué à partout dans le corps pour soulager la douleur.

Le cuivre est un oligo-élément essentiel présent dans tous les tissus de l’organisme. Cuivre, ainsi que du fer, contribue à la formation de globules rouges. Il aide également à garder les vaisseaux sanguins, les nerfs, le système immunitaire et les os en bonne santé.

Le cuivre a été utilisé comme un médicament pour des milliers d’années, y compris le traitement des plaies thoraciques et la purification de l’eau potable. Plus récemment, la recherche a indiqué que le cuivre aide à prévenir l’inflammation dans l’arthrite et les maladies similaires.

Pratiquement toutes les cellules dans le corps utilise du cuivre, et, ensemble, avec le fer et le zinc, le cuivre constitue le trio de minéraux essentiels à notre bien-être. Le cuivre est essentiel à la santé du corps depuis le stage fœtal jusqu’à la vieillesse. Tout simplement, sans cuivre, nos cerveaux, les systèmes nerveux et le système cardiovasculaire ne pourrait pas fonctionner normalement.

Comme notre capacité à absorber naturellement de cuivre est réduit avec l’âge nous avons besoin pour compléter notre régime alimentaire plus. Comme nos os deviennent plus fragiles, le cuivre aide à rester forts et à faire face aux pressions supplémentaires du vieillissement.

Commandez “semelle de cuivre” (soulagement de la douleur de l’arthrite) a annoncé aujourd’hui …


Bien que vous puissiez adapter l’allocation mensuelle alimentaire de cuivre sur une tête d’épingle, il est essentiel de mener une vie saine.

Epingle
Epingle

La quantité de cuivre dans le corps humain (50-120 mg) serait probablement tenir sur la tête d’une épingle, mais une telle quantité minuscule n’empêche pas ce minéral puissant d’accomplir des exploits impressionnants pour promouvoir la santé optimale.

Il est de plus en plus de preuves scientifiques que le cuivre a des propriétés anti-inflammatoires, le cuivre est absorbé par la peau qui donne du relief à l’arthrite et les douleurs articulaires en général.

Pratiquement toutes les cellules dans le corps utilise du cuivre, et, ensemble, avec le fer et le zinc, le cuivre constitue le trio de minéraux essentiels à notre bien-être. Le cuivre est essentiel à la santé du corps depuis le stade fœtal jusqu’à la vieillesse. Tout simplement, sans cuivre, nos cerveaux, les systèmes nerveux et le système cardiovasculaire ne pourrait pas fonctionner normalement.

Nous avons besoin de cuivre pour activer les enzymes qui catalysent certaines réactions biochimiques. Sans cuivre, ces enzymes restent inactifs et ce qui permet de gagner certaines maladies attente.

Le cuivre est un ingrédient très important dans notre santé.

Qu’est-ce disent les experts sur le sujet de semelles en cuivre?

'Copper Heeler' –  Article en Pdf

 

Podologue
«L
es résultats incroyables provenant d'essais effectués sur  mes patients.

Je recommanderais sans hésiter vos 'Copper Heelers' (semelles de cuivre) à tout le monde souffre d'arthrite et douleurs articulaires. "

Charles GOLDMAN, Podologue, M.Inst.Ch.P D.Ch.M

 

 

Ostéopathe
"J'ai recommandé votre Copper Heelers, (semelles de cuivre) à façon beaucoup de mes patients. Ils ont tous été ravis avec les résultats, à noter une grande amélioration dans à la fois leur arthrite et les douleurs articulaires en  général. Mon père porte maintenant une paire et il souhaite qu'il avait connu sur eux d'années. "

B.J ANDREWS, Ostéopathe Bsc (Hons) Ost Med, DO, ND.

 

 

 

Chercheur de rhumatologie
"Ayant travaillé dans la recherche en rhumatologie depuis plusieurs années, j'ai un très vif intérêt dans le manière dont le cuivre a un effet bénéfique sur rhumatoïde et l'arthrose. J'ai porté un bracelet
en cuivre  pendant des années, mais maintenant trouver les 'Copper Heelers' (semelles en cuivre) beaucoup plus efficace et discret. Je n'ai aucune  hésitation à les recommander. "

Dr K.J. HENDERSON